Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LES MOTS PLUS  HAUTS.over-blog.com

LES MOTS PLUS HAUTS.over-blog.com

Le Comité Poétique est composé de quatre lecteurs anonymes. Il a simplement l'ambition de traverser la Pangée poétique avant le grand saut. Il est à l'écoute de la multiplicité des voix et surtout et avant tout attentif au talent.Depuis peu, les propositions spontanées sont les bienvenues. Alors, nous vous attendons !


Blaise Cendrars : « Documentaires »

Publié par Le Comité Poétique sur 1 Mai 2017, 17:15pm

Catégories : #Poésie avec Blaise Cendrars

Blaise Cendrars : « Documentaires »

I- ROOF-GARDEN

 

Pendant des semaines les ascenseurs ont hissé hissé des

    caisses des caisses de terre végétale

Enfin

A force d'argent et de patience

Des bosquets s'épanouissent

Des pelouses d'un vert tendre

Une source vive jaillit entre les rhododendrons et les

    camélias

Au sommet de l'édifice l'édifice de briques et d'acier

Le soir

Les waiters graves comme des diplomates vêtus de

    blanc se penchent sur le gouffre de la ville

Et les massifs s'éclairent d'un million de petites lampes

    versicolores

Je crois Madame murmura le jeune homme d'une voix

    vibrante de passion contenue

Je crois que nous serons admirablement ici

Et d'un large geste il montrait la large mer

Le va-et-vient

Les fanaux des navires géants

La géante statue de la Liberté

Et l'énorme panorama de la ville coupée de ténèbres

    perpendiculaires et de lumières crues

 

Le vieux savant et les deux milliardaires sont seuls sur

    la terrasse

Magnifique jardin

Massifs de fleurs

Ciel étoilé

Les trois vieillards demeurent silencieux prêtent l'oreille

    au bruit des rires et des voix joyeuses qui montent

    des fenêtres illuminées

Et à la chanson murmurée de la mer qui s'enchaîne au

    gramophone

 

 

IV. OFFICE

 

Radiateurs et ventilateurs à air liquide

Douze téléphones et cinq postes de T.S.F.

D'admirables classeurs électriques contiennent les

    myriades de dossiers industriels et scientifiques sur

    les affaires les plus variées

Le milliardaire ne se sent vraiment chez lui que dans

    ce cabinet de travail

Les larges verrières donnent sur le parc et la ville

Le soir les lampes à vapeur de mercure y répandent

    une douce lueur azurée

C'est de là que partent les ordres de vente et d'achat

    qui culbutent parfois les cours de Bourse dans le

    monde entier

 

 

VII. TRAVAIL

 

Des malfaiteurs viennent de faire sauter le pont de

    l'estacade

Les wagons ont pris feu au fond de la vallée

Des blessés nagent dans l'eau bouillante que lâche la

    locomotive éventrée

Des torches vivantes courent parmi les décombres et les

    jets de vapeur

D'autres wagons sont restés suspendus à 60 mètres de

    hauteur

Des hommes armés de torches électriques et à l'acé-

    tylène descendent le sentier de la vallée

Et les secours s'organisent avec une silencieuse rapidité

Sous le couvert des joncs des roseaux des saules les

    oiseaux aquatiques font un joli remue-ménage

L'aube tarde à venir

Que déjà une équipe de cent charpentiers appelés par

    télégraphe et venus par train spécial s'occupent à

    reconstruire le pont

Pan pan-pan

Passe-moi les clous

 

 

 

in Poésies complètes 1912-1924, (préface de Paul Morand) Poésie/Gallimard, 1994.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents