Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LES MOTS PLUS  HAUTS.over-blog.com

LES MOTS PLUS HAUTS.over-blog.com

Le Comité Poétique est composé de quatre lecteurs anonymes. Il a simplement l'ambition de traverser la Pangée poétique avant le grand saut. Il est à l'écoute de la multiplicité des voix et surtout et avant tout attentif au talent.Depuis peu, les propositions spontanées sont les bienvenues. Alors, nous vous attendons !


Eric Simon

Publié par Le Comité Poétique sur 15 Juin 2014, 06:59am

Catégories : #Poésie avec Eric Simon

Le temps mégissier

 

 

Mais d'une seule voix atteindre le sort du pur

Ou le désordre rejoué dans les courbes

Les menuets du style la forme sans l'essai

 

On annule le glas la monotonie des roues

Quand hésite le discours

Cette vague soudaine pour appeler le règne

 

 

La commode auréole en vain précise

Au doute de mourir ou de prétendre à peine

 

 

La chanson de l'esprit

 

 

Nommerai-je l'os

La nage des restes

Ou les pleurs de l'enfance je n'en sais rien

 

Comme on entend le sable

La poussière impeccable

Dans la transparence des câbles

Le vent effacé tragique

Les séquences d'une foudre

Et ce décompte fatal

Qui ne nomme qu'un ailleurs de surplus

 

Quand on cassait les branches

J'étais tombé de haut

Pour entendre la forêt

On mugissait loin

 

Quand on doublait le temps rare

On courait sous les pluies

On avait bien

Les gestes du dimanche

 

Je connaîtrai encore

La prose de l'amour

Cette écorce des plaintes

 

 

Le rire mannequin

 

 

Les coutures

Drame de l'ivoire

Et le futur qu'il faut

Pacte d'un seul essai

 

Les fenêtres chantent ouvertes

Comme on tenterait

L'autre moitié du devenir

Ou quand s'agite l'informe

La compagnie de ruse

Cette enchère nous sied

 

Comme au rictus ce désordre ressemblant

Nous savions déplier

La preuve des tissus d'après figure

 

 

L'aède triste

 

 

Comme les roseaux le froid

Ici le ciel trembla

Qui devine pourquoi ?

Les charmes rompus

Il ne reste plus rien

Que l'odeur des plaies

 

La main offre la bouche

Aux mots dans le désert

Le branchage du cœur

 

Il retrace l'essai

L'impossible entamé

Tandis que se retire

 

Le fardeau de finir

 

 

 

 

 

 

 

 

Extrait de en damiers Émilie daltier éditions, 2014.

Par Eric Simon, tirage argentique :  "Les barres de l'échelle".

Par Eric Simon, tirage argentique : "Les barres de l'échelle".

Éric Simon a 47 ans et vit à Nantes. Dans cette ville où il aime beaucoup marcher le matin, il anime aussi régulièrement que possible des rencontres poétiques, des lectures, avec des auteurs d'ici et de là. Il chante les poètes sur ses mélodies et présente des récitals (Apollinaire, Rimbaud, Robin...). Il ne sait pas pourquoi il écrit mais il continue et persiste dans cette bienfaitrice habitude. Publie de temps à autre dans des revues (Traction-Brabant, Cahiers de la rue Ventura, Verso, Pages insulaires, Oeil de Fennec, Comme en poésie...).

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents